L'appartement 22

--------------------

0 EXPEDITIONS | رحلات

1 ACTUALITÉS | EVENTS | مستجدات

2 EXPOSITIONS | معارض

3 PRODUCTION | Collection | أعمال

4 ARCHIVE & BIOGRAPHIES l وثائق

5 RESIDENCES | إقامات

6 CHRONIQUES | Debats | نصوص | Texts | قراءات وحوارات

7 LINKS | Thanks | شكرآ

 

Inscription à la Newsletter

L’appartement 22,
279 avenue Mohamed V,
MA-10000 Rabat,
T +212663598288,
Exposition | "Une divine peinture relevée sur le corps d’une mandarine jaunie" by Frederic Bruly Bouabré

Exposition à L’appartement 22 du 27 avril au 30 mai 2009
vendredi 24 avril 2009

[English] [français]

« Une divine peinture relevée sur le corps d’une mandarine jaunie » est une petite tablette de 11 x 15 cm réalisée par Frederic Bruly Bouabré le 1-12-1994.

La force d’un artiste résiderait-elle dans le fait qu’il se trouve hors de la portée de toute culture et donc, hors du danger qui menacerait cette culture spécifique à laquelle il appartiendrait ? Peut-il donc passer d’une culture à une autre, plutôt au-dessus d’elles, sans s’y enfermer ? Frédéric Bruly Bouabré, artiste et écrivain invente la base de sa culture écrite et en transcit les fragments en écriture Bété dont il consigne l’alphabet sous forme de représentations dessinées et écrites. Au moment où sa production est utilisée pour raconter ses visions et « éduquer » ses enfants, Bruly ne possède aucune des notions occidentales de l’art ; son parcours est toutefois unique : En 1948, à Dakar où il travaille comme fonctionnaire, Bruly Bouabré a une vision qui le pousse à fixer la connaissance, la tradition et les croyances de son peuple, le Bété, dans une forme écrite et visuelle. Il commence par un alphabet pour le langage Bété dans lequel il écrit de nombreux livres bilingues Franco-Bété. Après avoir assisté des ethnographes, en Côte-d’Ivoire, à amasser des informations concernant sa propre tribu et d’autres tribus durant des années, Bruly Bouabré décide dans les années 1980 de devenir artiste -son rêve de devenir écrivain devenant de plus en plus une réalité impossible - afin de continuer sa mission de révéler, collectionner et archiver sa connaissance -vision- du monde. Le travail de l’artiste s’inscrit dans un seul et même format. Dans des tablettes simples en carton glacé, contenant une image entourée par une marge de texte écrit et qui se lit en présentant les tablettes dans les quatre sens (haut, bas, gauche et droite), Bruly Bouabré aborde une multitude de sujets : la politique, la linguistique, la géographie et les traditions ancestrales, les scarifications, les mesures, la divination, la numérologie, la philosophie et la sociologie. Ensuite, il élargit son histoire à la terre, aux fruits, aux arbres et aux humains. Mais, dans sa méthode, il n’a jamais adopté les modèles artistiques européens comme ils sont enseignés en Afrique occidentale, ni suivi les styles et modes traditionnels de son pays. La production intellectuelle de Frédéric Bruly Bouabré pourrait être la référence pour développer un langage critique indépendant des conventions post-coloniales qui dé-orientent la perception de l’art rééllement transnational.

Abdellah Karroum


- Frederic Bruly Bouabré, « Une divine peinture relevée sur le corps d’une mandarine jaunie », 1-12-1994, 11 x 15 cm. Collection privée, Fès.

- Bruly Bouabré vit et travaille à Abidjan en Cote-d’Ivoire.

L’appartement 22, 279 avenue Mohamed V, MA-10000 Rabat. T 06 63 59 82 88

Bruly-Bouabre,
Affiche Bouabré (PDF - 42.2 ko)